Colloque de la Journée Mondiale des Sols 2015

La journée mondiale des sols – Les sols et le climat
jeudi 3 décembre 2015

Sous le Haut Patronage du Ministère de l’Ecologie,
du Développement Durable et de l’Energie (MEDDE) et
du Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt (MAAF)

Avec le parrainage de Stéphane Le Foll
Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt (MAAF),
Porte-parole du gouvernement et de Joël Labbé, Sénateur du Morbihan

Salle Monnerville, Palais du Luxembourg
26, rue de Vaugirard, 75006 Paris

Télécharger le programme en pdf  (mise à jour 11/12) : ici
Plan d’accès à La journée mondiale des sols : ici
Réservation obligatoire  (places limitées) : COMPLET

PROGRAMME : (susceptible de modifications) mise à jour 25/11/2015

RESUME DE LA JOURNEE MONDIALE DES SOLS 2015 à Paris :
– Le dispositif permettant d’accueillir les retardataires ou les nouveaux arrivants dans la salle Vaugirard, où le colloque de Journée Mondiale des Sols capté salle Monnerville était retransmis simultanément, a permis de faire face à l’affluence du matin et de l’après-midi.
– Ainsi les tournages tv (Public Sénat) et la captation vidéo ont pu se faire sans bruits ni mouvements intempestifs durant toutes les séquences enregistrées.
– Par rapport aux années précédentes nous confirmons le succès d’audience (réservations complètes, salle pleine), la diversification, le renouvellement (entre matin et après-midi) et l’élargissement de l’audience (associations, acteurs de terrain, enseignants).
– Nous avons constaté en plus l’attrait apporté par les Prix, la venue de journalistes (dont AFP, France Agricole, Journal de l’Environnement …) et de la Chaîne Parlementaire (Public Sénat), les convergences rapprochées avec Humanité et Biodiversité et FNE notamment (mais pas que).
– Nous avons même bénéficié de la participation active de membres et non membres de l’AFES et du CPPES à l’organisation.
– De nombreux projets et partenariats se sont confirmés dont l’avancée du projet tv initialement dénommé « La minute du sol ».
– La capture vidéo permanente nous permet de proposer en podcasts la quasi totalité des « Actes » du colloque sur Vimeo.

LES CAPTATIONS du colloque de La journée mondiale des sols sont mises en ligne progressivement (dernière mises à jour le 19-12-2015)
– Pour visionner la vidéo : cliquez sur l’icone  video_icone
– Pour visualiser la photo associée : cliquez sur l’icone  voir photo
– Pour visualiser la vidéo Youtube associée : cliquez sur l’icone  Voir video Youtube

Les actes du colloque – vodcasts et photos

Matinée : connaître les sols et le climat, présidence Dominique Arrouays

8h30 Accueil, 26 ter, rue de Vaugirard, plan : www.lajourneemondialedessols.org
9h30 Dominique Arrouays Voir Vidéo Dominique Arrouays , Président de l’Association Française pour l’Etude du Sol (A.F.E.S.). Présentation de la journée
9h40 Joël Labbé  Voir Video Joël Labbé, Sénateur du Morbihan, Sénateur du Morbihan, et Brigitte Allain  Voir Video Brigitte Allain, Brigitte Allain, Députée de Dordogne, Députée de Dordogne. Mots de bienvenue
9h45 Brice Huet  Voir Video Brice Huet, Cabinet du Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, Conseiller en charge du Développement Durable. Les sols, solutions pour le climat.
10h00 Dominique Arrouays  Voir Vidéo Dominique Arrouays. Introduction, panorama général : les sols et le climat
10h15 Claire Chenu  Voir Video Claire Chenu, Ambassadrice de la F.A.O. pour 2015, Année Internationale des Sols.
Carbone, matière organique et biodiversité. Les enjeux et les impacts du changement climatique
10h30 Discussion avec la salle

10h40 Manuel Martin  Voir Video Manuel Martin - INRA, Ingénieur de Recherches INRA. L’estimation des stocks de carbone et de leur évolution
10h55 Discussion avec la sall

11h05 Benjamin Loubet  Voir Vidéo Benjamin Loubet, Directeur de Recherches INRA. Le gaz hilarant qui ne nous fait plus rire
11h20 Discussion avec la salle

11h30 Table ronde   Voir Vidéo Table ronde avec Claire Chenu, Martial Bernoux, Luca Montanarella: Claire Chenu (AgroParisTech), Martial Bernoux (F.A.O.) et Luca Montanarella (Commission Européenne). Les sols dans la conférence climatique. Enjeux et positions politiques
11h50 Discussion avec la salle

12h20 Claire Chenu. Conclusion de la matinée.

12h30 à 14h00 Pause déjeuner libre (permettant le renouvellement de l’auditoire avec le retour des badges)

Après-midi : la communication et l’action pour les sols, présidence Philippe Billet

14h00 Diffusion du film d’animation : les sols notre allié silencieux contre le changement climatique :  Voir Video Youtube
14h10 Exemples de communication et d’actions pour les sols
Thomas Eglin  Voir Video Thomas Eglin, Ademe. Présentation de la brochure « Le carbone organique des sols »
Cécile Claveirole, Agnès Courtoux  Voir Video Cécile Claveirole, CESE. L’avis du CESE sur la gestion des sols agricoles
Patrice Bueso  Voir Video Patrice Bueso, MEDDE – CGDD/DRI/SR. Les sols et le climat. Actions du Ministère en charge de l’Ecologie
Rik Vandereven Voir Video Rik Vandereven, MAAF – DGPE. Les sols et le climat. Actions du Ministère en charge de l’Agriculture
Jean-François Soussana  Voir Video Jean-François Soussana, INRA. Les recherches sur les sols et le climat
Christian Valentin Voir Video Christian Valentin. L’avis de l’Académie d’Agriculture
Diffusion de l’animation F.A.O. : 2015, Année Internationale des sols  Voir Video sur Youtube
15h00 Discussion générale

15h40 Remise des médailles de l’Académie d’Agriculture de France (AAF) concernant les sols pour 2015
15h40 Gérard Tendron, Secrétaire Perpétuel de l’Académie d’Agriculture de France. Allocution
15h45    Remise des 5 prix de l’AAF par Gérard Tendron  Voir vidéo Remise des Prix Académie d'agriculture par Gérard Tendron  voir photo Gérard Tendron , secrétaire perpétuel de l’AAF
récipiendaires :
Argent : Maylis Desrousseaux  video_icone  voir photo, Eva Rabot  video_icone
Vermeil : Jean-François Ouvry   voir photo  video_icone
Or : François Colmet-Daage  video_icone  Voir Photo,  Christine King  video_icone   voir photo.

16h00 Pause (permettant le renouvellement de l’auditoire avec le retour des badges)

présidence Bernard Chevassus-au-Louis

16h30 Remise des prix AFES et CPPES de l’Année internationale des sols :

Remise des prix du CPPES pour les lanceurs d’alerte sur les sols par Joël Labbé  Voir Video Remise des prix du CPPES par Joël Labbé, Sénateur du Morbihan et Trésorier du Club Parlementaire pour la Protection et l’Etude des Sols,
récipiendaires : Agnès Courtoux, Cécile Claveirole  voir photo Cécile Claveirole, Denis Cheissoux, Frédéric Denhez.

Remise des prix de l’AFES pour la communication sur les sols par Claire Chenu  Voir Video remise des prix AFES, Ambassadrice de la F.A.O. pour 2015, Année Internationale des Sols,
récipiendaires : Gisèle Croq  voir photo, Sophie Raous  voir photo Sophie Raous, Jérôme Balesdent, Etienne Dambrine,
Michel Vampouille  voir photo Michel Vampouille , Maxime Kayadjanian  voir photo Maxime Kayadjanian, Benoît Mellier.

Remise des prix de l’AFES pour la pédologie appliquée par Dominique Arrouays,
récipiendaires : Joël Moulin  , Mireille Dosso, Marcel Bouché  voir photo Marcel Bouché, Eléa Asselineau, Gilles Domenech.

17h00 Courts témoignages

17h00 Bernard Chevassus-au-Louis  Voir Vidéo Bernard Chevassus-au-Louis, président de « humanité et biodiversité ».
Pourquoi «humanité et biodiversité» s’intéresse aux sols ?
17h05 Gisèle Croq  Voir Video Gisèle Croq, Conservatrice des jardins du Sénat. L’exposition «Sols fertiles, vies secrètes»
17h10 Sophie Raous  Voir Video Sophie Raous, Directrice IRD2. L’action « Sol contre tous ? »
17h15 Michel Vampouille  Voir Video Michel Vampouille, Terre de liens. L’action carbone-sols en Ile-de-France
17h20 Maxime Kayadjanian  Voir Vidéo Maxime Kayadjanian, Natureparif. Connaître mieux la biodiversité des sols d’Ile-de-France
17H25 Benoît Mellier  Voir Video Benoit Mellier, conservateur Muséum Sciences Naturelles Angers
L’exposition « Sols fertiles, vies secrètes » à Angers
17h30 Discussion avec la salle

17h50 Joël Labbé  Voir video Joël Labbé. Conclusion de l’après-midi.

18h00 Pause (permettant le renouvellement de l’auditoire avec le retour des badges)

Soirée : les sols dans l’Université Populaire de la Biosphère (U.P.B.), présidence Bernard Chevassus-au-Louis

Les actions de science citoyenne et les observatoires participatifs en 2015 : quelques exemples localisés
18h15 Hélène Soubelet  Voir Video Hélène Soubelet : quelques mots sur le lancement de l’U.P.B.
18h20 Mathieu Hilaire  Voir Vidéo Mathieu Hilaire, Ariena, un cahier pédagogique pour CM1-CM2 et 6ème : « La face cachée du sol »
18h25 Michel Vampouille  Voir Video Michel Vampouille : le retour d’expérience des actions Carbone Sols d’Ile-de-France
18h30 Jean-Michel Martin et Malise Maury   Voir Vidéo Jean-Michel Martin et Malise Maury: le Festival Sol en Vie à Sénart, Melun, Avon (77)
18h35 Dominique Laurette   Voir Vidéo Dominique Laurette: le sol à l’école, l’exemple du Collège de Dammarie-les-Lys (77)
18h45 Sophie Raous Voir Video Sophie Raous : mobiliser la Normandie pour ses sols
18h50 Patrick Le Gouée, Vigisol  Voir Vidéo Patrick Le GouéeSAFER Basse Normandie : La consommation des sols en Normandie : ses effets agricoles et environnementaux 
18h55 Daniel Cluzeau  Voir Video Daniel Cluzeau Ecobiosoil  Ecobiosoil Université Rennes 1 : l’Observatoire Participatif des Vers de Terre O.P.V.T.
19h00 Jean-Claude Marcus  Voir Vidéo Jean-Claude Marcus: le projet d’extension et de densification avec les volontaires du service civique et son appui par le Club Parlementaire pour la Protection et l’Etude des Sols  – CPPES – et l’Université Populaire de la Biosphère – UPB .

Le retour de l’organique aux sols par l’éducation populaire et avec l’insertion sociale : deux exemples
19h25 Un exemple en grand ensemble urbain : oui, ça marche ! (vidéo Sydeme)
19h35 Georges Morizot  Voir Vidéo Georges Morizot: l’Afrique espoir pour l’Humanité
vidéo 4 min :  Voir video Youtube
19h40 Discussion avec la salle

19h50 Bernard Chevassus-au-Louis. Conclusion de la soirée et de la journée Mondiale des Sols 2015.

20h00 Sortie

Accès dans la limite des places disponibles

Coordination de la journée mondiale des sols 2015 :
Jean-Claude Marcus : envoyer message
Tél. 06 81 41 67 98

Télécharger le programme en pdf  (mise à jour 26/11) : ici
Plan d’accès à la journée mondiale des sols 2015 : ici
Réservation obligatoire  (places limitées) : ici

Les sols et le changement climatique à l’Affiche …

Voici les 4 panneaux « Les sols et le changement climatique » inaugurés le 23 octobre au Palais d’Iéna durant le colloque réunissant les CES et CESE du monde entier en vue de COP 21.
Leur réalisation en Roll-up de 125 cm de large par 205 cm de haut est possible grâce à une participation du CESE.
Ces 4 Roll-up viennent compléter les 11 premiers qui constituent l’exposition « Sols fertiles, vies secrètes » réalisée grâce au Sénat.

Le Club Parlementaire pour la Protection et l’Etude des Sols prépare maintenant les panneaux suivants « Les sols et le Droit » en coopération avec l’Institut de Droit de l’Environnement (IDE -Lyon 3) et la Société Française de Droit de l’Environnement (SFDE).

Vous pouvez agrandir l’image en cliquant d’abord sur le visuel, puis sur l’image qui s’est ouverte dans le nouvel onglet.

Les sols puits de carbone

Les sols puits de carbone

Les sols sont riches en carbone

Les sols sont riches en carbone

kakemono_P3_v10

Les sols sont améliorables

Les sols sont vulnérables

Les sols sont vulnérables

Compte rendu du colloque de la journée mondiale des sols le 5 décembre 2014

Le contexte a réduit la participation et l’audience.
Plusieurs évènements environnementaux ont capté certains de nos conférenciers pressentis et une partie des invités. Il s’agit de la conférence environnementale à l’Elysée le 27 novembre
www.elysee.fr/communiques-de-presse/article/conference-environnementale/

avec le cadre énergie-climat européen le même jour
www.elysee.fr/communiques-de-presse/article/cadre-energie-climat-de-l-union-europeenne/

suivis de la 20ème  réunion de la conférence des parties sur le climat (COP 20) à Lima du 1er au 14 décembre
http://unfccc.int/portal_francophone/items/3072.php

La couverture médiatique de ces évènements a été très forte et a saturé les journalistes qui ne pouvaient plus faire de place à la journée mondiale des sols.

Dans le petit monde de la pédologie, la première conférence mondiale sur la biodiversité des sols, organisée à Dijon par l’INRA du 1er au 5 décembre, a capté les participations des pédologues mobilisés pour l’organisation et pour les interventions.
http://institut.inra.fr/Reperes/Temps-forts/Conference-mondiale-sur-la-biodiversite-des-sols-Dijon

Pour cette conférence de l’INRA, la saturation des médias sur l’environnement à également réduit les reprises et prolongements que l’importance du sujet aurait pu avoir.

Comme ces désaffections des pédologues et des médias n’y suffisaient pas, la grève des contrôleurs des trains a fortement perturbé les inscriptions (pourquoi s’inscrire quand on n’est pas sûr de pouvoir venir, ou repartir ?) mais aussi les arrivées (souvent retardées) et les retours (souvent anticipés) de ceux qui ont réussi à venir.
Néanmoins, dès le jour d’annonce du colloque, le site a servi plus de 1600 consultations pour plus de 1300 personnes qui ont consulté plus de 2200 pages, essentiellement le programme du colloque de 2014 avec le bouton pour s’inscrire.

Encadré statistiques sur site classé dans CA AFES :
2014 12 08 Statistiques site Analytics Toutes les données du site Web Présentation de l’audience 20141108

Du côté des députés, des sénateurs, des députés au Parlement Européen et des membres du Conseil Economique Social et Environnemental, le vendredi est un jour consacré à la circonscription élective ou bien à l’action associative ou syndicale justifiant la nomination (CESE). Nous avons néanmoins bénéficié de la participation de la députée Barbara Pompili, du sénateur Joël Labbé, d’une représentation de la section agriculture du CESE mais aussi de plusieurs collaborateurs des élus nationaux qui sont pour nous le relais-clé vers l’amélioration législative en faveur des sols.

Barbara Pompili - Députée de la Somme

Barbara Pompili au Pupitre ouvre le Colloque.

Joël Labbé Député du Morbihan

Joël Labbé à la Tribune

Le déroulé a été adapté au contexte : 
L’accueil et le service de sécurité de l’Assemblée Nationale ont bien voulu faire preuve de souplesse en laissant entrer des personnes ne figurant pas sur les listes qui avaient été transmises la veille et en acceptant de voir s’étaler les entrées, puis se précipiter des départs en cours d’après-midi.

Les premières arrivées

Les premières arrivées

Pour tenir compte de ces arrivées étalées le service des cafés (ou thés) a été permanent de 8h30 à 12h30 avec une pause à 11 heures et reconduit à la reprise de l’après-midi.
Nous avons reçu un satisfecit sur ce point de confort et de convivialité.

Le foyer avec le service des cafés et l’exposition en cours de montage

Le foyer avec le service des cafés et l’exposition en cours de montage

Ce fut un peu plus « rock-en roll » de réussir à monter en quelques minutes dans le foyer les 11 grands Roll-up reprenant les panneaux pédagogiques de l’exposition d’automne à l’orangerie du Sénat « Sols fertiles, vies secrètes », d’autant plus que la « patronne » de l’expo, Claire Chenu, s’est gravement déboitée l’épaule droite en tombant dans les transports et a dû être hospitalisée en urgence pour nous revenir pile poil nous faire un formidable exposé, souriant en prime.

Une partie de l’exposition « Sols fertiles, vies secrètes »­ dans le foyer.

Une partie de l’exposition « Sols fertiles, vies secrètes »­ dans le foyer.

Le stand de l’AFES a été monté en un temps record par Denis Baize qui s’est tenu fidèle au poste toute la journée : chapeau !

Denis Baize tient le stand de l’AFES dans le hall

Denis Baize tient le stand de l’AFES dans le hall

Grâce à l’assistance technique fournie gratuitement par les services de la salle Victor Hugo, la qualité des projections, celle de la sonorisation et de l’enregistrement du son (micros + ambiance) a été exceptionnelle.

La salle Victor Hugo avant le début du colloque

La salle Victor Hugo avant le début du colloque

Il a fallu toute l’expérience et l’autorité de Dominique Arrouays pour mener au métronome la matinée.

Dominique Arrouays au pupitre présente la journée

Dominique Arrouays au pupitre présente la journée

 

Dominique Arrouays – Journée mondiale des sols 2014 – Paris from cppes on Vimeo.

Le plein de la salle s’est fait en fin de matinée, la grève des contrôleurs  des trains a fait que le dernier arrivant a croisé le premier partant

La salle Victor Hugo était pleine en fin de matinée

La salle Victor Hugo était pleine en fin de matinée

Le déjeuner des organisateurs et des conférenciers a permis des échanges qui donneront de nouvelles actions et coopérations dès 2015.

3 Photos repas resto

Déjeuner

On reconnaît, de gauche à droite : Coralie Noël (MAAF), Cécile Claveirole (CESE), Christophe Dumont (Champagne-Ardennes), Frédéric Denhez (auteur de « Cessons de ruiner notre sol ! »), Sophie Raous (IRD2 Caen colloque « Sols contre tous ? »), Thomas Salvador (réalisateur), Karim Lapp (CR IDF agriculture, environnement, énergie), Hélène Soubelet (MEDDE), Jurgis Sapijankas (MEDDE)

Déjeuner

On reconnaît de gauche à droite : Christian Weiss (IDFE,) Mathilde Théry (collaboratrice parlementaire de la députée Brigitte Allain, coorganisatrice avec Jean-Claude Marcus), Didier Marteau (Vice-président de l’APCA en charge de l’environnement), Jean-Claude Marcus (organisateur avec Mathilde Théry), Didier Kesler (Totemis Consulting), Michel Vampouille (Terre de Liens Ile-de-France), Christian Walter (Vice-président AFES)

Puis Philippe Billet a réorganisé à plusieurs reprises l’après-midi sans même qu’on s’en aperçoive

Philippe Billet présente l’après-midi qu’il présidera

Philippe Billet présente l’après-midi qu’il présidera

Claire CHENU – Les Sols et la préservation de la biodiversité – Journée mondiale des sols 5/12/2014 – Paris from cppes on Vimeo.

Sols fertiles, vies secrètes

Voici les 11 panneaux « Sols fertiles, vies secrètes » présentés dans l’exposition d’automne 2014 à l’orangerie du Palais du Luxembourg. Voir : Allez sur le site du Sénat

Leur réalisation en Roll-up de 125 cm de large par 205 cm de haut est un léger agrandissement des panneaux initiaux (en matériau Forex) qui font 120 cm de large et 160 cm de haut. Ces 11 panneaux Forex peuvent, eux aussi, être exposés, suspendus ou vissés.

Les 11 Roll-up « Sols fertiles, vies secrètes » sont complétés par les 4 panneaux « Les sols et le changement climatique » inaugurés le 23 octobre 2015 au Palais d’Iéna durant le colloque réunissant les CES et CESE du monde entier en vue de COP 21.
Le Club Parlementaire pour la Protection et l’Etude des Sols prépare maintenant les panneaux suivants « Les sols et le Droit » en coopération avec l’Institut de Droit de l’Environnement (IDE -Lyon 3) et la Société Française de Droit de l’Environnement (SFDE).

Vous pouvez agrandir l’image en cliquant d’abord sur le visuel, puis sur l’image qui s’est ouverte dans le nouvel onglet.

 

Panneau 11 Expo SENAT

Panneau 10 Expo SENAT

Panneau 9 Expo SENAT

Panneau 8 Expo SENAT

Panneau 7 Expo SENAT

Panneau 6 Expo SENAT

Panneau 5 Expo SENAT

Panneau 4 Expo SENAT

Panneau 3 Expo SENAT

Panneau 2 Expo SENAT

Panneau 1 Expo SENAT

Programme du colloque de la journée mondiale des sols du 5 décembre 2014 à Paris

couv-programme-jms

Cliquer sur ce lien pour Télécharger le programme pdf

Colloque de la journée mondiale des sols, le vendredi 5 décembre 2014

Les services rendus par les sols

à l’invitation de Brigitte Allain, Députée de la Dordogne, sous le Haut Patronage du Ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie (MEDDE).

Salle Victor Hugo, Immeuble Chaban-Delmas, 101, rue de l’Université – 75007 PARIS


Programme :
08h30
début des entrées, accueil café ou thé
09h15 ouverture du colloque par Barbara Pompili, Députée de la Somme, Présidente du Groupe écologiste à l’Assemblée Nationale.
09h25 Dominique Arrouays (Président AFES) présentation de la journée.
09h30 présentation de la matinée et des Grands Témoins Denis Cheissoux, Frédéric Denhez.

Les services rendus par les sols : quel état général et quelles tendances ?

09h35 Dominique Arrouays Enjeux, services écosystémiques et fonctions des sols dans le monde, en Europe, en France.
09h50 débat
10h10 Martial Bernoux Les sols et le changement climatique
10h25 débat
10h35 Christian Feller Les sols et la sécurité alimentaire
10h50 débat
11h00 PAUSE café ou thé
11h10 Ghislain de Marsily Les sols et la régulation du cycle de l’eau (eaux vertes, eaux bleues)
11h25 débat
11h35 Claire Chenu Les sols et la protection de biodiversité
11h50 débat
12h00 Denis Cheissoux et Frédéric Denhez
12h25 Clément Mathieu Le vocabulaire des sols en débat

12h30 PAUSE déjeuner (libre)

14h00 début des entrées, accueil café ou thé
14h30 Philippe Billet (Directeur IDE, Vice-Président du colloque) présentation de l’après-midi

les services rendus par les sols : comment les maintenir et les améliorer ?

14h35 Philippe Billet, dans et par les lois et règlements
14h50 débat
15h00 Marc Barra, en ville
15h15 débat
15h25 Sébastien Abis, pour l’agriculture française, un atout dans la mondialisation
15h40 débat
15h50 Bernard Labat, le point de vue d’humanité et  biodiversité

16h05 débat
16h15 Coralie Noël, Patrice Bueso et Isabelle Feix,  pour les politiques publiques (MAAF,  MEDDE,  ADEME)
16h55 débat
17h15 Jean-Claude Marcus, avec le Club Parlementaire Pour la Protection et l’Etude des Sols, en 2015 Année internationale des sols
17h20 débat
17h25 Table ronde : par quelles actions ?
Fabienne Marseille, la prise en compte des sols dans l’évaluation environnementale
Didier Marteau, les actions de l’APCA pour maintenir et améliorer les sols agricoles
Sophie Raous, la mobilisation d’une université et d’une région
Léa Beaumelle, des perspectives ouvertes par mon doctorat
Maxime Kayadjanian, un inventaire sur les sols en Ile-de-France
18h00 débat final
18h20 conclusion parlementaire par Joël Labbé, Sénateur du Morbihan, Vice-Président de la commission des affaires économiques
18h30 fin du colloque

 

invitation colloque journée mondiale des sols

Colloque de la journée mondiale des sols
le vendredi 5 décembre 2014
à Paris
de 9h à 18h30

L’organisation internationale FAO, l’Association Française pour l’Etude du Sol, le Club Parlementaire pour la Protection et l’Etude des Sols, le Ministère de l’Ecologie,
du Développement durable et de l’Energie
unissent leurs efforts pour faire de la journée mondiale des sols,
tous les ans, le 5 décembre, une réussite en France.

Inscription : www.weezevent.fr

Salle Victor Hugo, Immeuble Chaban-Delmas
101, rue de l’Université – 75007 PARIS
Métro : Invalides ou Assemblée Nationale

Soutenons la journée mondiale des sols du 5 décembre 2014

Pour y contribuer vous pouvez contacter :
Jean-Claude Marcus
jeanclaudemarcus@lajourneemondialedessols.org
06 81 41 67 98
Administrateur de l’Association Française pour l’Etude du Sol (AFES), organisateur du colloque de la Journée Mondiale des Sols (le 5 décembre tous les ans) et du Club Parlementaire pour la Protection et l’Etude des Sols (CPPES)

La Journée Mondiale des Sols – 1er colloque le 5 décembre 2013

L’organisation internationale FAO, la société savante nationale AFES, l’agence régionale Natureparif unissent leurs efforts pour faire de la journée mondiale des sols, tous les ans le 5 décembre, une réussite en France avec la création en 2013 du colloque international de la journée mondiale des sols à Paris.

Restitution de l’organisation du colloque du 5 décembre 2013

La matinée et l’après midi ont été présidés par Dominique Arrouays, Président de l’Association Française pour l’Etude du Sol, membre élu du groupe technique international sur les sols de la FAO dans le cadre du partenariat global sur les sols,  coordinateur scientifique du projet mondial GlobalSoilMap.
L’après midi a accueilli deux conférences de Sandrine Bélier, députée européenne, membre des commissions européennes Environnement, santé publique et sécurité alimentaire, Affaires constitutionnelles, et Pétitions, ancienne directrice de France Nature Environnement, juriste de l’environnement et Droits de l’homme. Sa première conférence a décrit la situation de la Directive Européenne sur les Sols. Sa seconde conférence a présenté le Club Parlementaire pour la Protection et l’Etude des Sols (CPPES) dont elle est la première Présidente.

> La conception d’ensemble, la coordination des partenaires et  l’organisation des intervenants du colloque ont été confiés à Jean-Claude Marcus, administrateur de l’AFES, qui en a pris l’initiative : jeanclaudemarcus@lajourneemondialedessols.org

Tél. 06 81 41 67 98

> La réalisation et la communication ont été confiées à Natureparif qui en fait sa manifestation internationale de l’année 2013 sous la responsabilité de Maxime Kayadjanian, responsable du Pôle Observatoire de Natureparif : maxime.kayadjanian@natureparif.fr
Tél. 01 75 77 79 40

Un partenariat  AFES  –  Natureparif  –  FAO
> FAO : Food and Agriculture Organization of United Nations

http://www.fao.org/home/en/

> AFES : Association Française pour l’Etude du Sol

http://afes.fr/

> Natureparif : Agence régionale pour la nature et la biodiversité en Ile-de-France
http://www.natureparif.fr/

> SNHF : Société Nationale d’Horticulture de France

http://www.snhf.org/

Le développement durable passe par la préservation des sols

Les sols rendent un grand nombre de services aux hommes et aux écosystèmes : support de la croissance des végétaux, recyclage de nos déchets, régulation du climat et du cycle de l’eau, support et habitat d’une immense biodiversité, épuration des eaux, protection de notre patrimoine archéologique.

Ils sont au cœur de grands enjeux planétaires comme la sécurité alimentaire mondiale, le changement climatique et la biodiversité. Les fonctions qui permettent ces services sont directement menacées, voire annihilées, par l’étalement urbain et par le développement des infrastructures qui s’y rapportent, ainsi que par le « mitage » et le développement des lotissements en zones péri-urbaines ou rurales.

L’artificialisation et imperméabilisation des sols en France métropolitaine atteignent aujourd’hui un rythme de 27 m2 par seconde. Tous les 7 ans, c’est une surface équivalente à celle d’un département qui disparaît sous la croissance de l’urbanisation et diverses formes difficilement réversibles d’occupation des sols. Cette accélération est encore plus marquée dans les territoires d’Outre-Mer.

Les conséquences en sont multiples : perte du pouvoir de stockage de carbone des sols et augmentation de l’effet de serre, accélération du ruissellement et de l’érosion en aval, perte du pouvoir de filtration des eaux souterraines et contamination des eaux superficielles, perte de production végétale et alimentaire, diminution de la capacité de régulation thermique et augmentation de l’impact des canicules sur les populations, perte de biodiversité.
À l’échelle mondiale, on estime par exemple qu’une augmentation relative des stocks de carbone des sols de 4 pour mille par an permettrait de compenser l’ensemble des émissions de gaz à effet de serre de la planète. Or, en bétonnant nos sols, nous annihilons toute leur capacité de stockage additionnel de carbone.

Les sols agricoles que nous « bétonnons » sont également souvent les plus productifs. En diminuant ainsi notre potentiel de production, nous augmentons notre empreinte écologique sur d’autres surfaces du globe où il faut parfois 10 fois plus d’espace pour produire ce que nos sols et notre climat permettent. Indirectement, nous participons à l’augmentation mondiale de la déforestation et à l’accaparement des terres des plus pauvres. Le phénomène est général et met en péril la sécurité alimentaire mondiale : 20 millions d’hectares de terres agricoles sont convertis chaque année dans le monde pour l’expansion urbaine et industrielle, soit plus que la surface des terres arables de la France.

Pourtant, nous disposons de larges espaces qu’il est possible d’aménager sans entraîner toutes ces conséquences néfastes. Il nous faut apprendre à reconstruire la ville dans la ville, à reconquérir les friches industrielles, et, lorsque nous le faisons, à veiller à ce que des espaces permettant le fonctionnement des sols y soient maintenus.

La situation est d’autant plus préoccupante que d’autres menaces, d’origine naturelle ou humaine, pèsent également sur les sols en France et dans le monde : érosion, désertification, salinisation, contamination, acidification. En France, environ 20 % du territoire est sujet à une érosion dont l’intensité conduit lentement à une perte irréversible de nos sols. Dans le monde, ce sont 24 milliards de tonnes de sol par an qui sont entraînées par érosion, soit 3,4 tonnes par habitant et par an.

Toutes ces pertes sont en règle générale quasi-irréversibles ; la formation des sols prend des dizaines – voire des centaines – de milliers d’années. Les sols devraient être considérés comme un patrimoine de l’humanité et le développement durable doit passer par leur préservation et leur protection.
Dominique Arrouays

Président de l’Association Française pour l’Etude des Sols. Membre du Groupe Intergouvernemental pour les Sols de la FAO, ancien membre du Groupe Intergouvernemental pour l’Etude du Climat des Nations Unies.

La protection juridique des sols reste insuffisante

En dépit de son importance dans la biosphère, le sol ne bénéficie pas d’une reconnaissance juridique spécifique ni, partant, d’une protection au même titre que l’air ou que l’eau, sans doute en raison de son appropriation. Il n’est le plus souvent envisagé que comme sol-surface, support d’activités (urbanisme…) plutôt que comme sol-matière et, lorsqu’il l’est dans ce dernier cadre, le support de production l’emporte sur le biotope ou sur les services écosystémiques essentiels qu’il rend comme la filtration de l’eau. Il n’y a guère que lorsqu’il connaît certaines atteintes susceptibles d’affecter la santé humaine qu’il est pris en compte, du fait des pollutions qui peuvent l’atteindre mais ce n’est pas le sol comme tel qui est pris en considération.
Le sol peut être atteint dans sa disponibilité, en raison de son artificialisation et de son imperméabilisation sous l’effet d’aménagements divers, mais aussi quantitativement, en raison d’érosions sous des formes variées. Des restrictions peuvent être apportées à ces atteintes en vue notamment de limiter l’étalement urbain, par le jeu de la densification de l’existant, ou en protégeant les sols à vocation agricole, forestière ou naturelle, par la limitation ou l’interdiction de changement d’affectation (planification, fiscalité…). Le sol agricole, partage avec le sol urbain, l’essentiel de la réglementation, l’objectif étant de protéger ses qualités agronomiques et d’éviter les atteintes à la santé et à l’environnement que sa mise en valeur peut générer. Les mesures à cette fin sont nombreuses, du simple avis pour éviter la consommation des terres agricoles aux interdictions dans certaines zones dites vulnérables, en passant par les baux ruraux, les pratiques d’épandage, le contrôle de la mise sur le marché des produits phytosanitaires et des intrants, l’éco-conditionnalité. Elles peinent cependant à trouver leur pleine application.
Des dispositions plus récentes ambitionnent de restaurer les propriétés du sol avec, d’une part, les obligations de remise en état (à la suite de l’exploitation d’une installation industrielle, par exemple) et, d’autre part, la responsabilité environnementale en cas de dégradation du milieu, portant atteinte à la santé. Elles se doublent de dispositions destinées explicitement à restaurer les fonctions du sol, le régime de la responsabilité environnementale permettant à l’autorité administrative, du fait de certaines atteintes, d’intervenir et de prescrire des mesures permettant de garantir un retour à un état proche de son état initial.

La dispersion des textes, leurs insuffisances, incitent à réfléchir à un statut spécifique, définissant des principes essentiels. L’exemple vient de l’échelon communautaire, mais les difficultés rencontrées pour adopter une directive cadre sur le sol, pourtant initiée depuis 2006, illustrent les contradictions nées de finalités d’usages différentes. Des réflexions théoriques incitent à prendre en considération les services écosystémiques rendus par le sol, comme motif de sa protection, mais hésitent sur le statut et la qualification à conférer à ces services, du fait du caractère très fort du droit de propriété et conditionnent les démarches d’intervention auprès du propriétaire, de l’incitation à la contrainte, de la rémunération pour service rendu à l’indemnisation de la restriction pour garantir l’effectivité de tel ou tel service.

En dépit de cette variété de textes, de leur classement dans des corpus juridiques qui lui assignent des fonctions différentes et ne le protègent qu’aux seules fins qu’ils définissent, le sol reste ignoré par le droit, comme il reste ignoré des politiques et des populations, dans ses fonctions comme, parfois, dans son existence même.

Le Club Parlementaire pour la Protection et l’Etude des Sols pourrait se donner comme objectif de promouvoir son existence, ses fonctions et les nécessités de sa protection, tout en réfléchissant aux moyens de tous ordres destinés à le protéger et le gérer dans une perspective dépassant sa seule exploitation.

Pr. Philippe Billet,

Directeur de l’Institut de droit de l’environnement,
Université Jean Moulin – Lyon 3